Evangiles
Synoptiques

Evangiles selon Saint Jean , Saint Matthieu,
Saint Luc et Saint Marc

Ce site est destiné à l'étude des Evangiles selon
Saint JEAN, Saint MATTHIEU, Saint LUC et Saint MARC
Vous y trouverez l'intégralité des 4 Evangiles entrecoupés d'explications afin de mieux interpréter les textes.
Une aide à la compréhension de l'Esprit Saint est aussi disponible.

Saint Jean

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Jean entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Luc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Luc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Marc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Marc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

L'Esprit Saint

Qu'est ce que l'Esprit Saint ? Comment l'expliquer ? Comment se manifeste t-il ? Essayons ensemble d'y voir plus clair.

Évangile de Jésus,
le Christ de Dieu
selon Saint-matthieu

Chapitre 17 

La transfiguration (17,1-8)


17, 1- Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l`écart sur une haute montagne
17, 2- Et il se transfigura devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.
17, 3- Et voilà que Moïse et Elie leur apparurent, conversant avec lui.
17, 4- Prenant la parole, Pierre dit à Jésus : " Seigneur, il nous est bon d`être ici; si vous le voulez, je ferai ici trois tentes, une pour vous, une pour Moïse et une pour Elie. "
17, 5- Il parlait encore, lorsqu`une nuée lumineuse les couvrit, et voilà que du sein de la nuée une voix dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j`ai mis mes complaisances : écoutez-le. »
17, 6- En entendant, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d`une grande frayeur.
17, 7- Et Jésus, s`approchant, les toucha et dit : " Levez-vous, ne craignez point. "
17, 8- Levant les yeux, ils ne virent plus que Jésus seul.

Question au sujet d'Elie (17,9-13)
17, 9- Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur fit ce commandement : " Ne parlez à personne de cette vision, jusqu`à ce que le Fils de l`Homme soit ressuscité des morts. "
17, 10- Les disciples l`interrogèrent, disant : " Pourquoi donc les scribes disent-ils qu`il faut qu`Élie vienne d`abord? "
17, 11- Il répondit : " Élie vient en effet, et il restaurera toutes choses.
17, 12- Mais je vous dis qu`Élie est déjà venu; et ils ne l`ont pas reconnu, mais ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l`Homme doit souffrir par eux. "
17, 13- Les disciples comprirent alors qu`il leur avait parlé de Jean le Baptiste.

Le démoniaque épileptique (17,14-21)
17, 14- Quand ils furent arrivés près de la foule, un homme s`approcha de lui et, tombant à genoux devant lui, dit :
17, 15- " Seigneur, ayez pitié de mon fils, car il est lunatique et il est bien mal : en effet il tombe souvent dans le feu et souvent dans l`eau.
17, 16- Je l`ai amené à vos disciples, et ils n`ont pas pu le guérir. "
17, 17- Jésus répondit : " O génération incrédule et perverse, jusques à quand serai-je avec vous? Jusques à quand vous supporterai-je? Amenez-le-moi ici. "
17, 18- Et Jésus lui commanda avec force, et le démon sortit de lui, et l`enfant fut guéri à l`heure même.
17, 19- Alors les disciples vinrent trouver Jésus, en particulier, et dirent : " Pourquoi n`avons-nous pas pu le chasser? "
17, 20- Il leur dit : " À cause de votre manque de foi. En vérité, je vous le dis, si vous avez de la foi comme un grain de sénevé, vous direz à cette montagne : Passe d`ici là, et elle y passera, et rien ne vous sera impossible.
17, 21- Mais ce genre (de démon) n`est chassé que par la prière et le jeûne. "

Deuxième annonce de la Passion
17, 22- Comme ils étaient groupés en Galilée, Jésus leur dit : " Le Fils de l`Homme doit être livré entre les mains des hommes,
17, 23- et ils le mettront à mort, et il ressuscitera le troisième jour. " Et ils furent vivement attristés.

La redevance du temple acquittée par JÉSUS et PIERRE (17,24-27)
17, 24- Lorsqu`ils furent arrivés à Capharnaüm, ceux qui recueillaient les didrachmes s`approchèrent de Pierre et dirent : " Votre Maître ne paie-t-il pas les didrachmes? "
17, 25- Il dit : " Si. " Et quand il entra dans la maison, Jésus le prévint disant : " Que t`en semble, Simon? De qui les rois de la terre perçoivent-ils taxes ou impôts ? De leurs fils ou des étrangers? "
17, 26- Comme il disait : " Des étrangers, " Jésus lui dit : " Les fils en sont donc exempts.
17, 27- Mais pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l`hameçon, tire le premier poisson qui montera; puis, lui ouvrant la bouche, tu y trouveras un statère; prends-le et donne-le-leur pour moi et pour toi."

17, 1-17, 3: La transfiguration (17,1-8)

Dans ces versets, Saint Matthieu nous montre par la transfiguration de Jésus, sa responsabilité christique, l’acceptation par Dieu de la fondation de son Église, la reconnaissance de Pierre par le Père, comme représentant de son Fils sur la terre. Avec Pierre (choix de Jésus comme pierre fondatrice) Jacques, (la transition entre l’ancienne alliance et la nouvelle alliance) et Jean qui sera celui qui conclura l’aura des Évangélistes par la révélation de l’apocalypse. La brillance du soleil relate la vision la plus resplendissante de la gloire de Dieu, et Jésus est le premier et l’unique guide de ceux qui resplendiront comme lui dans le royaume de leur Père, le vêtement blanc comme la lumière la révélation de Jésus comme Christ de Dieu et seule vraie lumière pour éclairer l’humanité

17, 4-17, 8: 

Pierre en prenant la parole spécifie la vérité de la vision, avec les personnages vivants de cette apparition; Pierre voit pour la première fois les deux monuments de la volonté divine, Moïse et Élie, et les reconnaît aussitôt comme s’ils étaient ses contemporains alors qu’ils font depuis toujours partie intégrante de l’économie divine. Lors de cette vision, le poids de cette reconnaissance par Pierre n’est dû qu’au privilège accordé par Dieu aux trois disciples qui en sont témoins. " Écoutez-le " La voix de Dieu, en guise d’avertissement solennel confirme donc officiellement à l’Église (représentée ici par Pierre, Jacques et Jean) le choix de Jésus, (Fils de l’Homme), comme son propre Fils, sa mission Christique, et la reconnaissance de son Église à travers le choix que Jésus a fait de ses disciples. Ainsi les disciples qui se trouveront associés de plus près à la Passion sont d’avance fortifiés par une révélation privilégiée de la plénitude de la personnalité de Jésus, ils reçoivent donc l’assurance qu’en Lui s’accomplissent la loi et les prophètes, et Dieu leur confirme lui-même la justesse de la foi proclamée par Simon, devenu Pierre. 

17, 9-17, 13: Question au sujet d'Elie

Dans ces versets, Jésus résume simplement la prophétie de Malachie 3,23-24 pour dire aux apôtres que l’opinion des scribes est correcte puisqu’elle se fonde sur l’écriture ; Élie qui doit venir est déjà venu, et c’étaient eux-mêmes qui l’annonçaient mais ils ne l’ont pas reconnu en Jean le Baptiste , précurseur de Jésus et lui ont fait un mauvais sort; et pourtant malgré la vision glorieuse du Christ transfiguré, le Fils de l’Homme est aussi promis à la souffrance, ce qui veut dire que tout homme qui annoncera Jésus et le royaume de Dieu devra s’attendre à une route d’épreuves.

17, 14-17, 21: Le démoniaque épileptique

Dans tous ces versets Jésus s’adresse ses disciples et ses disciples s’adressent à la totalité de son Église. La section se présente plutôt comme une leçon qui nous est adressée: et qui se divise en trois parties :
a) Représentée par le Père, voilà une communauté, une nation, un peuple, qui s’adresse à l’église, rendue inefficace par son manque de foi, trop séparée de son sauveur !
b) Le reproche de Jésus à ses disciples, qui n’a rien d’un coup de colère, nous est adressé, notre inefficacité est due à notre manque de foi qui risque à chaque génération de décevoir l’attente des hommes en détresse.
c) Avec un minimum de foi, dans les dons que nous a conféré l’EMMANUEL, nous pourrions agir par l’action de l’Esprit Saint, au-delà de ce qui paraît possible, d’où le contraste flagrant et saisissant entre notre humaine Église et Jésus qui se prépare à mourir sur la croix. Jésus nous montre que la confiance que nous devons lui faire doit être la même que celle qu’Il a en son Père, une confiance sûre et inébranlable. 

17, 22-17, 23: Deuxième annonce de la Passion

La tristesse se lit sur le visage des disciples à l’annonce de la Passion, et un long chemin nous reste à parcourir pour entrer dans les vues de Dieu, et cela vaut tout autant pour les disciples que pour nous ; comment connaître et comprendre les chemins du Seigneur ? 

17, 24-17, 27: La redevance du temple acquittée par JÉSUS et PIERRE

Pour comprendre le débat qui a lieu entre Pierre et le Maître, il faut savoir au préalable que tout juif de sexe masculin devait payer au temple de Jérusalem la somme annuelle de deux drachmes, devoir qu’accomplissaient aussi les juifs se faisant un honneur d’acquitter cette taxe en signe de l’appartenance au peuple élu. Le personnage de Pierre mis ici en avant, a toute son importance dans la future responsabilité de sa charge papale, car en s’entretenant directement avec le Maître, sur des questions épineuses, c’est sur ses réponses que l’on décidera de la conduite à tenir
L’orientation fondamentale prise par Jésus, explique à partir d’une parabole que les fils sont libres, le Père ne les considérant pas comme des fils parce qu’ils sont soumis à un paiement quelconque. Jésus a patiemment appris à ses disciples à se tenir devant Dieu comme devant leur Père, qui ne saurait monnayer par un tribut, même relatif, sa fidélité envers ses enfants.
La solution réaliste qui est donc prise par Jésus, montre la liberté totale des fils de Dieu, et surtout la conscience d’une dignité que les agissements de l’oppresseur ne peuvent et ne pourront vaincre. Force à nous de faire note de cette idée!
Le poisson préfigure ici le pêcheur, en s’y attaquant, Satan ne se doute pas qu’il y a en lui un objet précieux qui appartient à Dieu ! La liberté, liberté foncière qui permet de réfléchir à chaque situation si difficile soit-elle, et de mettre en œuvre par le truchement du Saint-Esprit la solidarité et le respect de l’autre, vertu première d’appartenance au Père céleste. Ainsi Pierre apparaît ici comme celui qui peut par expérience transmettre à l’Église les règles fondamentales du Maître. 

Pour nous contacter

Venir, nous appeler ou nous écrire ..

Adresse

06160 Juan les pins, France

Téléphone

06 8686 1995

E-mail

Armand Scasso
Diacre permament

© Copyright 2020 Cabris-informatique.com - All Rights Reserved / mentions légales /