Evangiles
Synoptiques

Evangiles selon Saint Jean , Saint Matthieu,
Saint Luc et Saint Marc

Ce site est destiné à l'étude des Evangiles selon
Saint JEAN, Saint MATTHIEU, Saint LUC et Saint MARC
Vous y trouverez l'intégralité des 4 Evangiles entrecoupés d'explications afin de mieux interpréter les textes.
Une aide à la compréhension de l'Esprit Saint est aussi disponible.

Saint Jean

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Jean entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Luc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Luc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Marc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Marc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

L'Esprit Saint

Qu'est ce que l'Esprit Saint ? Comment l'expliquer ? Comment se manifeste t-il ? Essayons ensemble d'y voir plus clair.

Évangile de Jésus,
le Christ de Dieu
selon Saint-matthieu

Chapitre 26 

Complot contre JÉSUS (26,1-5) 

La passion et la résurrection de JÉSUS
26, 1-Or, quand Jésus eut achevé tous ces discours, il dit à ses disciples : " Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours,
26, 2- et le Fils de l`Homme va être livré pour être crucifié. "
26, 3- Alors les grands prêtres et les anciens du peuple se réunirent dans le palais du grand prêtre appelé Caïphe,
26, 4-  et ils délibérèrent sur les moyens de s`emparer de Jésus par ruse et de le faire mourir.
26, 5-  " Mais, disaient-ils, pas pendant la fête, de peur qu`il n`y ait du tumulte dans le peuple. "

L'onction à Béthanie (26,6-13)
26, 6- Comme Jésus se trouvait à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux,
26, 7-une femme s`approcha de lui, avec un vase d`albâtre (plein) d`un parfum fort précieux; et, pendant qu`il était à table, elle le répandit sur sa tête.  
26, 8- Ce que voyant, les disciples dirent avec indignation : " A quoi bon cette perte?
26, 9-  On pouvait, en effet, vendre ce (parfum) très cher et en donner (le prix) aux pauvres. "
26, 10- Mais Jésus, s`en étant aperçu, leur dit : " Pourquoi faites-vous de la peine à cette femme? C`est une bonne action qu`elle a faite à mon égard.
26, 11- Car toujours vous avez les pauvres avec vous; mais moi, vous ne m`avez pas toujours.
26, 12- En mettant ce parfum sur mon corps, elle l`a fait en prévision de ma sépulture.
26, 13- Je vous le dis, en vérité, partout où sera prêché cet évangile, dans le monde entier, ce qu`elle a fait sera raconté aussi, en mémoire d`elle. "

La trahison de JUDAS (26,14-16)
26, 14- Alors l`un des Douze, appelé Judas Iscariote, alla trouver les grands prêtres,
26, 15- et dit : " Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai? " Et ils lui fixèrent trente pièces d`argent.
26, 16-  Depuis ce moment, il cherchait une occasion favorable pour livrer Jésus.

Préparatifs du grand repas Pascal (26,17-19)
26, 17- Le premier jour des Azymes, les disciples vinrent trouver Jésus, et lui dirent : " Où veux-Tu que nous fassions les préparatifs pour manger la Pâque? "
26, 18- Il leur dit : " Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : Le maître (te) fait dire : Mon temps est proche, je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples. "
26, 19- Les disciples firent ce que Jésus leur avait commandé, et ils firent les préparatifs de la Pâque.

Annonce de la trahison de JUDAS (26,20-25)
26, 20- Le soir venu, il se met à table avec les douze [disciples].
26, 21- Pendant qu`ils mangeaient, il dit : " Je vous le dis en vérité, un de vous me trahira "
26, 22- Et, profondément attristés, ils se mirent à lui dire, chacun de son côté : " Serait-ce moi, Seigneur? "
26, 23- Il répondit : " Celui qui a mis avec moi la main au plat celui-là me trahira !
26, 24- Le Fils de l`homme s`en va, selon ce qui est écrit de lui; mais malheur à l`homme par qui le Fils de l`homme est trahi ! Mieux vaudrait pour cet homme-là qu`il ne fût pas né.
26, 25- Judas, qui le trahissait, prit la parole et dit : " Serait-ce moi, Rabbi? Tu l`as dit, " répondit-il

Institution de l'Eucharistie (26,26-29)
26, 26- Pendant le repas, Jésus prit du pain et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant : " Prenez et mangez, ceci est mon corps. "
26, 27-  Il prit ensuite une coupe et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : " Buvez-en tous,
26, 28-  car ceci est mon sang, (le sang) de l`alliance, répandu pour beaucoup en rémission des péchés.
26, 29- Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce produit de la vigne jusqu`à ce jour où je le boirai nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. "

Prédiction du reniement de PIERRE (26,30-35)
26, 30- Après le chant de l`hymne, ils s`en allèrent au mont des Oliviers.
26, 31- Alors Jésus leur dit : " Je vous serai à tous, cette nuit-ci, une occasion de chute, car il est écrit : Je frapperai le pasteur, et les brebis du troupeau seront dispersées.
26, 32- Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. "
26, 33- Pierre, prenant la parole, lui dit : " Quand seras-Tu pour tous une occasion de chute, Tu ne le sera jamais pour moi. "
26, 34- Jésus lui dit : " Je te le dis, en vérité, cette nuit-ci, avant que le coq ait chanté trois fois tu me renieras. "
26, 35- Pierre lui dit : " Quand même il me faudrait mourir avec Toi, je ne Te renierai pas. " Et tous les disciples dirent de même.

A Gethsémani (26,36-46)
26, 36- Alors Jésus arrive avec eux en un domaine appelé Gethsémani, et il dit à ses disciples : " Demeurez ici, tandis que je m`en vais là pour prier. "
26, 37- Ayant pris avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, il commença à éprouver de la tristesse et de l`angoisse.
26, 38- Alors il leur dit : " Mon âme est triste jusqu`à la mort; restez ici et veillez avec moi. "
26, 39- Et s`étant un peu avancé, il tomba sur sa face, priant et disant : " Mon Père, s`il est possible, que ce calice s`éloigne de moi ! Cependant non pas comme JE veux, mais comme TU veux! "
26, 40- Et il vient vers les disciples et il les trouve endormis; et il dit à Pierre : " Ainsi, vous n`avez pas eu la force de veiller une heure avec moi !
26, 41- Veillez et priez, afin que vous n`entriez point en tentation. L`esprit est ardent, mais la chair est faible.
26, 42-Il s`en alla une seconde fois et pria ainsi : " Mon Père, si ce (calice) ne peut passer sans que je le boive, que votre volonté soit faite ! "
26, 43-  Étant revenu, il les trouva endormis, car leurs yeux étaient appesantis.
26, 44-  Il les laissa et, s`en allant de nouveau, il pria pour la troisième fois, redisant la même parole.
26, 45- Alors il vient vers les disciples et leur dit : " Désormais dormez et reposez-vous; voici que l`heure est proche où le Fils de l`homme va être livré aux mains des pécheurs.
26, 46- Levez-vous, allons ! Voici que celui qui me trahit est proche. "  

L'arrestation de JÉSUS (26,47-56)
26, 47- Comme il parlait encore, voilà que Judas, l`un des Douze, arriva, et avec lui une foule nombreuse armée de glaives et de bâtons, envoyée par les grands prêtres et les anciens du peuple.
26, 48- Celui qui le trahissait leur avait donné un signe : " Celui à qui je donnerai un baiser, c`est lui : arrêtez-le. "
26, 49- Et aussitôt, s`avançant vers Jésus, il dit : " Salut, Rabbi ! ", et il lui donna un baiser.
26, 50- Jésus lui dit : " Ami, tu es là pour cela ! " Alors ils s`avancèrent, mirent la main sur Jésus et le saisirent.
26, 51- Et voilà qu`un de ceux qui étaient avec Jésus, mettant la main à son glaive, le tira et, frappant le serviteur du grand prêtre, lui emporta l`oreille.
26, 52- Alors Jésus lui dit : " Remets ton glaive à sa place; car toux ceux qui prennent le glaive périront par le glaive.
26, 53- Ou penses-tu que je ne puisse pas recourir à mon Père, qui me fournirait sur l`heure plus de douze légions d`anges?
26, 54- Comment donc s`accompliraient les Écritures, d`après lesquelles il doit en être ainsi? "
26, 55- En ce même moment Jésus dit aux foules : " Comme contre un brigand, vous êtes sortis avec des glaives et des bâtons pour me prendre ! Chaque jour j`étais assis dans le temple, où j`enseignais, et vous ne m`avez pas arrêté.
26, 56-  Mais tout cela est arrivé afin que fussent accomplies les Écritures prophétiques. " Alors tous les disciples l`abandonnèrent et prirent la fuite.

JÉSUS devant le Sanhédrin (26,57-68)
26, 57- Ceux qui avaient arrêté Jésus l`emmenèrent chez Caïphe, le grand prêtre, où se réunirent les scribes et les anciens.
26, 58- Or Pierre le suivait de loin jusqu`au palais du grand prêtre; y étant entré, il était assis avec les satellites pour voir la fin.
26, 59- Les grands prêtres et tout le Sanhédrin cherchaient un faux témoignage contre Jésus afin de le faire mourir;
26, 60- et ils n`en trouvèrent point, quoique beaucoup de faux témoins se fussent présentés. Finalement il s`en présenta deux qui
26, 61- dirent : " Ces homme a dit : Je puis détruire le sanctuaire de Dieu et le rebâtir en trois jours. "
26, 62- Le grand prêtre se leva et dit à Jésus : " Tu ne réponds rien ! Qu`est-ce que ces hommes déposent contre toi? "
26, 63- Mais Jésus gardait le silence. Et le grand prêtre lui dit : " Je t`adjure par le Dieu vivant de nous dire, si tu es le Christ, le Fils de Dieu? "
26, 64- Jésus lui dit : " Tu l`as dit. Du reste, je vous le dis, à partir de maintenant vous verrez le Fils de l`homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel. "
26, 65- Alors le grand prêtre déchira ses vêtements, en disant : " Il a blasphémé ! Qu`avons-nous encore besoin de témoins? Voici que vous venez d`entendre [son] blasphème :
26, 66- et tous ensemble? " Ils répondirent : " Il mérite la mort. "
26, 67- Alors ils lui crachèrent au visage et le frappèrent avec le poing; d`autres le souffletèrent, en disant :
26, 68- " Prophétise-nous, Christ ! Quel est celui qui t`a frappé? "

Reniement de PIERRE (26,69-75)
26, 69- Or Pierre était assis, dehors, dans la cour. Une servante s`approcha de lui et dit : " Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen ! "
26, 70-Mais il nia devant tous en disant : " Je ne sais ce que tu veux dire. "  
26, 71- Comme il se dirigeait vers la porte, une autre le vit et dit à ceux (qui se trouvaient) là : " Celui-là était avec Jésus de Nazareth ! "
26, 72- Et de nouveau il nia avec serment : " Je ne connais pas cet homme. "
26, 73- Un peu après, ceux qui étaient présents s`approchèrent et dirent à Pierre : " Pour sûr, toi aussi tu en es; aussi bien, ton langage te fait reconnaître. "
26, 74- Alors il se mit à faire des imprécations et à jurer : " Je ne connais pas cet homme ! " Et aussitôt un coq chanta.
26, 75- Et Pierre se souvint de la parole de Jésus, qui lui avait dit : " Avant que le coq ait chanté, tu me renieras trois fois. " Et étant sorti, il pleura amèrement.

26, 1-26, 5: Complot contre JÉSUS / La passion et la résurrection de JÉSUS

Dans le verset 2, Jésus transforme volontairement cette information en une prophétie solennelle qui va revêtir toute son importance. On notera aussi que les chefs religieux et politiques, ourdissent leur complot contre Jésus, dont ils reconnaissent malgré eux la grandeur, puisqu’ils craignent que son arrestation et sa condamnation ne provoquent une émeute.

26, 6-26, 7: L'onction à Béthanie (26,6-13)

Nous retrouverons ce passage plein de signification dans les récits de Luc et Marc, un peu différent, mais tout aussi signifiant dans sa portée évangélique, car ce geste réaffirme la volonté de suivre le Christ jusque dans sa mort. En somme, il est le précurseur de l’embaumement du tombeau. Ce signe prévisionnel lui est donné par Dieu, tout comme la confession de Pierre qui reconnaît en Jésus le Christ de Dieu. 

26, 8-26, 10: .../...

Aussi, Jésus intercède pour elle, et reprend ses disciples, qui malgré toutes ses tentatives de leur faire comprendre que sa fin approche, ne sont encore que dans l’expectative d’un sursaut de rébellion contre l’oppresseur.

26, 11-26, 13: .../...

L’onction de Béthanie, relatée ici, permet à Jésus de rappeler ici le sens profond de sa mission. La valeur du parfum n’a de symbolique que la personne de Jésus, que la femme reconnaît comme le Messie.

26, 14-26, 16: La trahison de JUDAS

La trahison de Judas, est ici à son paroxysme, car à ce jour encore nul ne peut dire ni affirmer de façon sûre et précise, pourquoi Judas agit ainsi…sinon la seule et unique explication connue à ce jour, et annoncée par Jésus lui-même, qu’un Juif, son disciple, donc très proche de Lui, le trahirait , mettant ainsi ses Apôtres en garde de tout ce qui pourrait leur arriver à eux aussi par la suite .
Les trente pièces d‘argent correspondent, pour le prophète Zacharie, au prix d’un simple esclave, somme infamante par laquelle Israël congédie le pasteur mystérieux que Dieu envoie à son peuple.(Zac 11,12 et suivant) ici, l’histoire se répète.

26, 17-26, 19: Préparatifs du grand repas Pascal

Dans ces versets, une information ne nous est intentionnellement pas fournie, simplement parce que dans ce contexte, Mattieu nous laisse comprendre que Jésus, présent en chacun de nous, nous interpelle personnellement pour préparer la Pâque avec Lui, dans un cœur à cœur qui nous est intime et dont nous avons à garder jalousement le secret. Quoi de plus précieux en ce monde que de partager avec le Christ le repas pascal, signe de notre résurrection à venir ?

26, 20-26, 25: Annonce de la trahison de JUDAS

Jésus envoie ses disciples faire les préparatifs de la Pâque. Dès que le repas est commencé Jésus prophétise à nouveau, sur celui qui va le trahir, et on imagine sans peine le brouhaha que cela a dû susciter au milieu de ce repas. Et chacun de se poser la question tout en la posant au Maître « serait-ce moi ? » Eh oui, la question reste hélas toujours d’actualité !! La tristesse qui envahit alors les disciples, doit aussi nous envahir, car la prédiction annonce trop bien la fragilité de notre attachement au Seigneur.
Trahir le Christ reste une menace pour tout disciple, mais tant que ce dernier en appelle avec foi à son Seigneur pour se faire pardonner, il n’est pas un traître et ne doit pas se troubler de la défection de ses propres frères ; voilà bien le message qui nous est donné et que nous ne devons jamais oublier ; Jésus, par son baptême, comme il le nomme lui-même, se fait fort de porter jusqu’au bout, notre défaillance humaine.

26, 26-26, 29: Institution de l'Eucharistie

Il est important de savoir que pour les sémites, l’homme est le corps et le sang, c'est-à-dire la vie par excellence. La fraction du pain était un rite du repas juif.
C’est le père de famille qui prenait le pain, prononçait la bénédiction, le rompait en petites bouchées et le donnait à chacun des convives autour de la table. Ce geste signifiait que le pain, don de Dieu, nourrit et fait vivre l’unité familiale, en transmettant la vie.
Donc, dans le geste normal de l’eucharistie, Jésus représentant en tant que Maître le principal interlocuteur ayant préséance d’ancien, l’étonnant n’est pas que le pain devienne corps du Christ, mais que le Christ se fasse pain, et que ce soit par le biais de cette nourriture que le corps, donc l’Église, vive en se nourrissant de sa mort ! Paradoxe d’autant plus significatif étant donnée l’explication initiale !
La coupe sera donc, par le fait d’être synonyme du pain, la signification de sa mort violente, comme le furent celles des prophètes et des justes avant Lui. Déjà le prophète Ézéchiel, (Ez 45,22) voyait dans les sacrifices de la Pâque une libération du péché…Moïse n’a-t-il pas scellé l’alliance au Sinaï par le sang !
Jésus se plonge encore une fois dans l’Ancien Testament faisant ainsi le lien direct entre ce qui avait été annoncé et fait, bien des années auparavant. Par cette forme de communion, il octroie le pardon qui revivifie tout individu, et la multitude par le don de sa vie, verra dans et par l’Église, l’expiation de ses péchés.

26, 30-26, 35: Prédiction du reniement de PIERRE

Entre la volonté du cœur, et l’agir de l’homme il y a un grand fossé. LA PEUR. Elle est sournoise, s’insinue partout, surprend même les plus forts et les plus aguerris, nul n’échappe à son étreinte. Qu’aurions-nous fait en lieu et place des disciples. À commencer par Pierre ?
Il serait bon qu’il n’y ait aucun commentaire sur ce passage de l’écriture, et que tout un chacun se fasse sa propre idée du mystère pascal …j’oserais cependant dire que chacun de nous peu s’identifier à Pierre, tant dans son incrédulité présente devant les événements qui vont se succéder, que pour son propre reniement…dans la joie toutefois de se dire que le chant du coq, définira et marquera de façon plénière, le lever d’un nouveau jour et la naissance de l’Église, corps du Christ. 

26, 36-26, 38: A Gethsémani (26,36-46)

Gethsémani se traduit par « pressoir à huile » cela veut tout dire, comprenant ce que Jésus va devoir passer dans son agonie ! Ce passage souligne l’entrée de Jésus dans la solitude profonde et son ardent désir de voir ses proches (nous en l’occurrence) veiller avec Lui ! Témoin de la transfiguration, les trois disciples devraient aussi prendre part à la souffrance de Jésus !  

26, 29:  .../...

Mais le combat du Juste et d’autant plus ardu qu’il lutte pour lui-même …Face contre terre, Jésus dans une posture liturgique, de soumission, prie et exhorte son Père. Toutefois, c’est seul, qu’il assumera le don total de soi.

26, 40-26, 41: .../...

Ici, une fois encore la supplique de Jésus ne veux pas se substituer la volonté du Père de mener à son terme la mission de son Christ, mais demande simplement l’allégement du fardeau qui repose sur ses épaules, Il faut comprendre que dans cette prière Jésus prie pour les misères du monde à venir dont IL portera la charge , par le biais de son Église, jusqu’à la fin des temps. C’est de loin, la tâche la plus lourde et la plus conséquente que le Christ aura à mener devant le Père, pour que tous ceux qui se qualifieront comme lui appartenant puissent jouir de sa promesse, d’une autre vie dans l’éternité, en présence de la Trinité sainte. 

26, 43-26, 46: .../...

Jésus qui a connu ce moment d’angoisse à Gethsémani, n’aborde pas la mort en héros, ni en sage désabusé ; Il sait plus et mieux que quiconque quelle sera la suite dans le temps des millénaires à suivre, et l’exemple qu’il nous offre dans ces moments si difficiles, est le soutien obtenu au travers de la prière, qui est seule capable de nous permettre de lutter entre l’ardeur de la chair et la faiblesse de l’esprit ; seule la prière est capable de nous rallier au pouvoir et à la confiance de Dieu.

26, 47-26, 49: L'arrestation de JÉSUS (26,47-56)

Le baiser de Judas est très symbolique. Par ce geste de proximité, du fait de la pleine nuit, il précise la personne qui doit être arrêtée et non une autre par erreur. Il y a là une volonté et une ferme intention d’aller jusqu’au bout de son acte ! Quelle que soit la raison de son action, Judas aura été jusqu’au terme de sa résolution.

26, 50-26, 54:.../... 

Jusqu'à cet instant encore, Jésus rappelle les écritures. Il fait ainsi comprendre a ceux qui, encore récalcitrants à son message divin, refusent jusqu’au dernier moment de comprendre, que d’après les écritures, IL est le Christ de Dieu.

26, 55-26, 56: .../...

Les trois tableaux qui composent cet épisode soulignent la maîtrise de Jésus sur les événements : c’est lui qui convie Judas à passer à l’action, (par un baiser et par son diminutif, « Rabbi ») par la non-violence, (Dieu condamne tout homicide), par l’interprétation et l’explication de ce qui Lui arrive, (l’accomplissement des écritures), mais laisse volontairement sous silence la défection des disciples qui l’abandonnèrent tous et s’enfuirent. 

26, 57-26, 68: JÉSUS devant le Sanhédrin 

C’est dans ce procès que Jésus, au prix de sa vie, proclame la vérité de son identité. Nous savons que le verdict et déjà prédéfini. Jésus peut laisser libre cours au lien qui l’unit spécifiquement à Dieu, tout en se situant dans la ligne des prophètes : Jérémie, Isaïe, Daniel, psalmiste…. La raillerie qui suivra le fera entrer dans le silence de l’agneau, tout le reste n’est qu’hypocrisie de la part des autorités qui vont le condamner, et cela, Jésus le sait fort bien.

26, 69-26, 75: Reniement de PIERRE

Certes, cette scène a tendance à nous déconcerter…mais les larmes de Pierre, son amour pour Jésus (tu sais bien que je t’aime) tout cela n’est-il pas une admirable leçon pour ceux qui n’ont même pas l’excuse de la persécution pour renier la foi par simple tiédeur...ce que l’ange, dans l’apocalypse de Jean condamnera vivement.

Pour nous contacter

Venir, nous appeler ou nous écrire ..

Adresse

06160 Juan les pins, France

Téléphone

06 8686 1995

E-mail

Armand Scasso
Diacre permament

© Copyright 2020 Cabris-informatique.com - All Rights Reserved / mentions légales /