Evangiles
Synoptiques

Evangiles selon Saint Jean , Saint Matthieu,
Saint Luc et Saint Marc

Ce site est destiné à l'étude des Evangiles selon
Saint JEAN, Saint MATTHIEU, Saint LUC et Saint MARC
Vous y trouverez l'intégralité des 4 Evangiles entrecoupés d'explications afin de mieux interpréter les textes.
Une aide à la compréhension de l'Esprit Saint est aussi disponible.

Saint Jean

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Jean entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Luc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Luc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Marc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Marc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

L'Esprit Saint

Qu'est ce que l'Esprit Saint ? Comment l'expliquer ? Comment se manifeste t-il ? Essayons ensemble d'y voir plus clair.

Évangile de Jésus,
le Christ de Dieu
selon Saint-matthieu

Chapitre 23 


Hypocrisie et vanité des scribes et des Pharisiens (23,1-12)

23, 1- Alors Jésus parla aux foules et à ses disciples, disant :
23, 2- Les scribes et les Pharisiens se sont assis sur la chaire de Moïse.
23, 3- Faites donc et observez tout ce qu`ils vous disent; mais n`imitez pas leurs actions, car ils disent et ne font pas.
23, 4-  Ils lient des fardeaux pesants et difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes; mais eux, ils ne veulent pas les remuer du doigt.
23, 5- Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes, car ils élargissent leurs phylactères et allongent leurs houppes;
23, 6- ils recherchent les premières places dans les repas, les premiers sièges dans les synagogues,
23, 7- les saluts sur les places publiques, et l`appellation de Rabbi.
23, 8- Pour vous, ne vous faites point appeler Rabbi, car il n`est pour vous qu`un seul Maître, et vous êtes tous frères.
23, 9- Et ne donnez à personne sur la terre le nom de Père, car il n`est pour vous qu`un seul Père, celui des cieux.
23, 10-  Et qu`on ne vous appelle pas non plus Maître, car vous n`avez qu`un Maître, le Christ.
23, 11- Le plus grand d`entre vous sera votre serviteur.
23, 12- Quiconque s`élèvera sera abaissé, et quiconque s`abaissera sera élevé.

Les sept invectives. Sept fois revient le mot malheureux, chiffre symbolique du sacré, et six fois le mot hypocrite, signe de la bête et du mal. (23,13-32)
23, 13- Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous fermez au nez des hommes le royaume des cieux ! Vous-mêmes en effet n`entrez pas, et vous ne laissez pas (entrer) ceux qui sont pour entrer.
23, 14- [Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous dévorez les maisons des veuves, cela sous le semblant de longues prières. C`est pourquoi vous subirez une plus forte condamnation.]
23, 15- Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte, et, quand il l`est devenu, vous faites de lui un fils de la géhenne, deux fois plus que vous !
23, 16- Malheur à vous, conducteurs aveugles, qui dites : " Qui jure par le sanctuaire, ce n`est rien; mais qui jure par l`or du sanctuaire, est tenu. "
23, 17- Insensés et aveugles ! Lequel en effet est le plus grand; l`or, ou le sanctuaire qui a rendu l`or sacré?
23, 18- Et : " Qui jure par l`autel, ce n`est rien; mais qui jure par l`offrande qui est dessus, est tenu. "
23, 19- Aveugles ! Lequel en effet est le plus grand, l`offrande, ou l`autel qui rend l`offrande sacrée?
23, 20- Qui donc jure par l`autel, jure par l`autel et par tout ce qui est dessus;
23, 21- et qui jure par le sanctuaire jure par lui et par celui qui y habite;
23, 22- et qui jure par le ciel, jure par le trône de Dieu et par celui qui est assis dessus.
23, 23- Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme de la menthe, du fenouil et du cumin, et que vous négligez les points les plus graves de la Loi : la justice, la miséricorde et la foi ! Il fallait pratiquer ceci sans omettre cela.
23, 24- Conducteurs aveugles, qui filtrez le moustique, et avalez le chameau !
23, 25- Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez le dehors de la coupe et du plat, quand le dedans est rempli du produit de la rapine et de l`intempérance. 
23, 26- Pharisien aveugle, purifie d`abord le dedans de la coupe, afin que le dehors aussi en devienne pur.
23, 27- Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des tombeaux blanchis, qui au dehors paraissent beaux, mais au dedans sont remplis d`ossements de morts et de toute immondice.
23, 28- Ainsi vous, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais au dedans vous êtes pleins d`hypocrisie et d`iniquité.
23, 29- Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les monuments des justes,
23, 30- et que vous dites : " Si nous avions vécu aux jours de nos pères, nous n`aurions pas été leurs associés dans le sang des prophètes. "
23, 31- vous témoignez donc vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes.
23, 32- Comblez donc la mesure de vos pères !

Crimes et châtiments prochains (23,33-36)
23, 33- Serpents, engeance de vipères, comment éviterez-vous d`être condamnés à la géhenne?
23, 34- C`est pourquoi voici que je vous envoie prophètes, docteurs et scribes. Vous en tuerez et crucifierez, vous en flagellerez dans vos synagogues, vous en persécuterez de ville en ville,
23, 35- afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang du juste Abel jusqu`au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le sanctuaire et l`autel.
23, 36-  En vérité, je vous le dis, tout cela viendra sur cette génération.

Apostrophe à Jérusalem (23,37-39)
23, 37- Jérusalem, Jérusalem, qui tue les prophètes et lapide ceux qui te sont envoyés ! Que de fois j`ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n`avez pas voulu !
23, 38- Voici que votre maison va vous être laissée (déserte).
23, 39- Car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais que vous n`ayez dit : Béni celui qui vient au nom du Seigneur ! "

23, 1-23, 12: Hypocrisie et vanité des scribes et des Pharisiens (23,1-12)

Sur le pouvoir religieux: il s'agit du jugement prononcé par le Messie lui-même, fils de David et Seigneur. Son réquisitoire se divise à présent en deux parties:
a) la première adressée aux foules et aux disciples qui abordent le pouvoir religieux.
b) les invectives dirigées contre ceux qui transigent sur le pouvoir religieux.
La chaire de Moïse était symboliquement le siège d'où l'on interprétait la Loi. Elle désigne donc l'autorité de la loi mosaïque que les scribes et les pharisiens enseignaient.
Jésus ne conteste pas cette autorité, mais Il dénonce certaines déviations et non des moindres. L'accusation porte ici sur l'incohérence entre le dire (l'enseignement) et le faire (l'agir).
Ils proposent aux gens des règles pesantes, mais eux-mêmes ne s'y plient pas, ils s'offrent volontiers en façade, pour en tirer honneur et profits dans la vie sociale plus que dans la vie religieuse. Les phylactères portés pour la prière, l'un au front et l'autre au bras gauche, sont des boîtes en cuir contenant des versets bibliques, de taille modeste comme un révélateur désignant les soucis de la prière permanente de celui qui enseigne avec sagesse, alors qu'ils étaient ostentatoires afin que tous les voient bien et reconnaissent le "maître enseignant", lui accordant ainsi les honneurs mondains.
Le nom de MAITRE ici, n'est d'autorité que pour le CHRIST, Maître absolu de la révélation et de la parole divine, et le nom de PERE ne peut se donner qu'à DIEU Lui-même, pour ne pas dévaluer le sens par lequel Jésus a appris aux siens à désigner le PÈRE des CIEUX. 

Sept malédictions aux scribes et aux Pharisiens (23,13-32)
LES SEPT INVECTIVES. SEPT FOIS REVIENT LE MOT MALHEUREUX, CHIFFRE SYMBOLIQUE DU SACRÉ, ET SIX FOIS LE MOT HYPOCRITE, SIGNE DE LA BÊTE ET DU MAL. 

23, 13-23, 14:...

La première apostrophe condamne ceux qui agissent en portiers autoritaires, multipliant les interdictions d'entrer alors qu'ils sont eux-mêmes dehors.

23, 15: .../...

La deuxième apostrophe condamne le prosélytisme juif et pharisaïque des scribes, ardents à ouvrir au non Juif la foi d'Israël, mais qui modèlent les nouveaux convertis sur leurs manies ritualistes et hypocrites occultant ainsi le cœur de la foi.

23, 16-23, 22: .../...

La troisième apostrophe condamne les guides aveugles (aveuglés par leur superbe) guidant d'autres aveugles (n'ayant aucune connaissance) les fourvoyant ainsi volontairement dans le labyrinthe d'une religion devenue myope.

23, 23-23, 24: .../...

La quatrième apostrophe condamne la dîme versée sur les récoltes aux temples, mais qui par ce "scrupule" occulte l'essentiel du souci de vérité, de justice et de miséricorde et de fidélité, qui ne s'excluaient pas pour autant. 

23, 25-23, 26: .../...

La cinquième apostrophe condamne les rites de purification pratiqués plutôt sur la vaisselle que sur le cœur, morale intérieure qui extirpe la cupidité d'une morale extérieure. 

23, 27-23, 28: .../...

La sixième apostrophe condamne le bel aspect extérieur de l'homme impur qui se dit juste, et qui cache délibérément la puanteur de l'hypocrisie et de l'infidélité flagrante de la loi. 

23, 29-23, 30: .../...

La septième apostrophe condamne les rejetons qui se désignent eux-mêmes comme successeurs impénitents et criminels de ceux qui tuaient les prophètes, et qui vont en faire eux-mêmes autant en crucifiant Jésus 

23, 31-23, 32: .../...

Mais ne soyons pas aveugles nous aussi face aux diverses invectives qui nous apostrophent, car le grief est de toujours, tout comme la sentence des actes dont nous sommes responsables. 

23, 33-23, 36: Crimes et châtiments prochains

Une fois encore Jésus, non comme homme mais comme Christ de Dieu, vitupère contre ceux qui jugent, condamnent et tuent les envoyés du Seigneur. C’est un rappel de la fonction sacerdotale, qui ne fut jamais mise en œuvre par les prêtres dans sa véritable dimension et avec toute l’équité due à la mission que Dieu avait impliquée dans la loi mosaïque , non seulement à la tribu de Lévi, mais par adjonction a tout le peuple d’Israël, faisant de lui, un peuple sacerdotal voué uniquement à l’annonce du Dieu unique pour toutes les nations.

23, 37-23, 39: Apostrophe à Jérusalem

Épilogue. En trois points, ce verdict explicite concrétise la mort / résurrection du Christ.
a) Le grief par lequel Jésus rappelle qu'il a étendu les ailes des protections célestes sur Israël pour la rassembler et qui se solde par un refus criminel de leur part.
b) La sentence par laquelle Jésus annonce que Dieu privera Jérusalem de sa présence.
c) La concrétisation de la désertion de Dieu vis-à-vis de ceux qui le refusent totalement. Dorénavant le pouvoir de Dieu et son projet de salut, (le royaume) ne passent plus par les institutions socioreligieuses de Jérusalem et par tous ceux qui ont rejeté Jésus, et le donneront à une nouvelle collectivité composée de juifs et de païens (l'Église) qui voient en Lui le seul vrai interprète de la loi et des prophètes, et qui se préparent à être, eux-mêmes jugés sur leurs actes et sur leur fidélité au Christ de Dieu. 

Pour nous contacter

Venir, nous appeler ou nous écrire ..

Adresse

06160 Juan les pins, France

Téléphone

06 8686 1995

E-mail

Armand Scasso
Diacre permament

© Copyright 2020 Cabris-informatique.com - All Rights Reserved / mentions légales /