Evangiles
Synoptiques

Evangiles selon Saint Jean , Saint Matthieu,
Saint Luc et Saint Marc

Ce site est destiné à l'étude des Evangiles selon
Saint JEAN, Saint MATTHIEU, Saint LUC et Saint MARC
Vous y trouverez l'intégralité des 4 Evangiles entrecoupés d'explications afin de mieux interpréter les textes.
Une aide à la compréhension de l'Esprit Saint est aussi disponible.

Saint Jean

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Jean entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Luc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Luc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

Saint Marc

Découvrir ou redécouvrir l'évangile selon Saint Marc entièrement expliqué afin d'en facilité sa compréhension

L'Esprit Saint

Qu'est ce que l'Esprit Saint ? Comment l'expliquer ? Comment se manifeste t-il ? Essayons ensemble d'y voir plus clair.

Évangile de Jésus,
le Christ de Dieu
selon Saint-matthieu

Chapitre 19 

Question sur le divorce (19,1-9)


19, 1- Or, quand Jésus eut achevé ces discours, il quitta la Galilée et vint dans le territoire de la Judée, au -delà du Jourdain.
19, 2- Des foules nombreuses le suivirent, et là il guérit leurs malades.
19, 3- Des Pharisiens l`abordèrent pour le mettre à l`épreuve, et dirent : " Est-il permis à l`homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit? "
19, 4- Il répondit : " N`avez-vous pas lu que celui qui (les créa), au commencement, les fit mâle et femelle,
19, 5- et qu`il dit : À cause de cela, l`homme quittera son père et sa mère, et s`attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
19, 6- Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l`homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni !
19, 7- Ils lui dirent : " Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce et de la répudier? " 19, 8- Il leur dit : " C`est à cause de votre dureté de cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes : mais, au commencement, il n`en fut pas ainsi.
19, 9- Or je vous dis que celui qui répudie sa femme, si ce n`est pour adultère, et en épouse une autre, commet un adultère.

La continence volontaire (19,10-12)
19, 10- Ses disciples lui dirent : " Si telle est la condition de l`homme avec sa femme, mieux vaut ne pas se marier. "
19, 11- Mais il leur dit : " Tous ne comprennent pas cette parole, mais ceux à qui cela a été donné.
19, 12- Car il y a des eunuques qui sont venus tels du sein de leur mère; il y a aussi des eunuques qui le sont devenus par le fait des hommes; et il y a des eunuques qui se sont faits eunuques eux-mêmes à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne ! "

JÉSUS et les petits enfants (19,13-15)
19, 13- Alors on lui amena de petits enfants pour qu`il leur imposât les mains et priât (pour eux). Or les disciples les gourmandèrent.
19, 14- Mais Jésus leur dit : " Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. "
19, 15- Et, leur ayant imposé les mains, il partit de là.

Le jeune homme riche (19,16-22)
19, 16- 16: Et voici que quelqu`un, l`abordant, dit : " Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?
19, 17- Il lui dit : " Pourquoi m`interroges-tu sur (ce qui est) bon? Un seul est le bon. Que si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. "
19, 18- Il lui dit : " Lesquels? " Jésus dit : " C`est : Tu ne tueras point; tu ne commettras point l`adultère; tu ne déroberas point; tu ne porteras point de faux témoignage;
19, 19- honore ton père et ta mère, et : tu aimeras ton proche comme toi-même. "
19, 20- Le jeune homme : " J`ai observé tous ces (commandements); que me manque-t-il encore? "
19, 21- Jésus lui dit : " Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux; puis, viens et suis-moi. "
19, 22- Lorsqu`il eut entendu cette parole, le jeune homme s`en alla attristé, car il avait de grands biens.

Le danger des richesses (19, 23-26)
19, 23- Et Jésus dit à ses disciples : " Je vous le dis en vérité, difficilement un riche entrera dans le royaume des cieux.
19, 24- Je vous le dis, il est plus aisé pour un chameau d`entrer par le trou d`une aiguille, que pour un riche d`entrer dans le royaume de Dieu. "
19, 25- En entendant (ces paroles), les disciples étaient fort étonnés, et ils dirent : " Qui peut donc être sauvé? "
19, 26- Et Jésus, les yeux fixés (sur eux), leur dit : " Cela est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu. "

Récompense promise au détachement (19,27-30)
19, 27- Alors Pierre, prenant la parole, lui dit : " Voici que nous avons tout quitté pour vous suivre; qu`en sera-t-il donc pour nous? "
19, 28- Jésus leur dit : " Je vous le dis en vérité, lorsqu’au renouvellement, le Fils de l`homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m`avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d`Israël.
19, 29-  Et quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère, ou enfants, ou champs, à cause de mon nom, il recevra le centuple et aura la vie éternelle en possession. "
19, 30- " Et beaucoup de premiers seront derniers, et beaucoup de derniers premiers.

19, 1-19, 3: Question sur le divorce (19,1-9)

Mariage et Divorce; voilà la grande question d’une humanité entière devant le jugement impartial et souvent réprouvé de l’église : elle se fonde sur le vouloir et l’agir divin unique du Créateur. Qui peut en ce monde se mettre au-dessus de Dieu ? Pour les hommes du temps de Jésus, nul d’entre eux ne doutait de la légitimité du divorce, que l’on fondait sur le livre de la loi édictée par Moïse (voir en 24,1-4) surtout que le droit juif d alors ne connaissait le divorce que sur la seule initiative de l’homme, donc du mari ! 

19, 4-19, 6: .../...

La réponse de Jésus se fonde sur la création même, donc à sa source première, celle du projet de Dieu pour qui le mariage l’emporte même sur le clan familial, à une époque où il était réputé indestructible, puisque pour se marier l’homme quitte son père et sa mère. L’unité du couple est celle des corps qui deviennent une seule est unique chair.
L’unité du mariage consensuel voulu par Dieu et en Dieu, s’enracine dans le vouloir de Dieu, dans son agir cosmique et total par et dans son économie divine ; le divorce est donc une institution purement et uniquement humaine qui n’a pas droit de regard ni de tolérance aux yeux de Dieu.
Il ne s’agit pas de prendre femme ou mari de n’importe quelle manière. Là où le cœur, l’âme et l’esprit sont en parfaite harmonie, se trouve la réalité d’une rencontre voulue qui fonde le désir du mariage, pour perpétuer en nous l’œuvre créatrice du Tout-Puissant.

19, 7-19, 8: .../...

Certes, dans la loi de Moïse, la répudiation s’enracine dans la législation juive comme une réglementation rendue inévitable non pas en raison de quelques motifs éprouvés, s’il en est, mais de l’endurcissement des cœurs et de l’inaptitude à l’amour vrai, tant la convoitise et le désir de la chair sont ardents en l’homme, et donc objets de chute et de scandale. Ceci n’est pas le projet premier de Dieu qui offre toujours la possibilité d’une issue à ceux qui se laissent guérir de leur endurcissement.

19, 9: Or je vous dis que celui qui répudie sa femme, si ce n`est pour adultère, et en épouse une autre, commet un adultère. 

En conséquence, pour ceux qui comprennent et savent considérer le projet d’Amour de Dieu sur l’humanité en passant par le lien profond d’un acte d’amour aboutissant à une vie, cela équivaut à une alliance intangible avec Dieu lui-même, et pour ceux qui ne comprennent pas, ou plus grave encore refusent le projet de Dieu, tenter le remariage équivaut à un adultère commis directement avec Dieu. Jésus défend donc avec une extrême vigueur l’indissolubilité du mariage selon le plan et la vue de Dieu. Il prône même ici l’héroïsme dans une situation devenue intolérable, voire impossible 

19, 10-19, 12: La continence volontaire

Certes, dans la loi de Moïse, il y a d abord le sens physique par la malformation génitale, qui rend malheureusement certains inaptes au mariage, ce dont ils ne sont nullement coupables. Au regard des eunuques, d’autres sont mutilés volontairement par les hommes, (méchanceté toute gratuite qui ne trouve sa source en aucune volonté ou réalité sinon celle du Malin, qui voit là la possibilité de détruire le plan de Dieu.
Enfin le sens figuré: c'est-à-dire qu’ils se font volontairement eunuques, qu’ils gardent donc le célibat choix libre et longuement réfléchi, soit par simple vouloir dans le monde ou à cause du Royaume ; ces deniers mettent leur renoncement à la vie de couple au service de l’église, pour une plus grande disponibilité.
La leçon à retenir est que dans le mariage, personne ne peut se comporter en propriétaire de son conjoint, que l’union doit être une force et une grâce céleste, et que nous devons respecter l’option du célibat choisie par ceux qui le désirent, quelles que soient nos opinions, comme nous devons respecter ceux qui se mettent au service d’une cause ou du Royaume.  

19, 13-19, 15: JÉSUS et les petits enfants

Petite mise en place de Jésus vis-à-vis des apôtres qui une fois encore obéissent à la loi de Moïse qui mettaient les enfants en dessous de treize ans dans la même condition que la femme ou le serviteur. Ils n’avaient donc pas de reconnaissance existentielle et ne pouvaient anticiper qui pouvait ou non approcher Jésus. Après avoir changé leur regard sur le mariage, Jésus change également leur regard sur les enfants, en les remettant à leur juste place dans le dessein de Dieu, car tout être vivant est voulu par Dieu le Père, et ne peut ni ne doit être en aucune manière diminué du fait de son état premier.
De surcroit, le parallèle sur l’exemplarité entre l’enfant et l’adulte met en évidence la fragilité et la vulnérabilité de l’enfant, mais aussi et surtout sa pureté d’âme et sa confiance totale envers ses éducateurs ! Peut-il y avoir plus belle démonstration de fidélité et de sincérité ? 

19, 16-19, 19: Le jeune homme riche (19,16-22)

L’homme ici en question nous ressemble très étrangement. Nos richesses quelles qu’elles soient ne nous empêchent-elles pas de voir les choses avec plus de simplicité et de vouloir, et notre questionnement ne lui ressemble-t-il pas aussi, en demandant si notre agir peut être satisfaisant aux yeux de Dieu ? Or Jésus énonce les commandements qui concernent la relation avec Dieu, donc en premier lieu avec autrui, qui est précisément d’éduquer TOUS ses disciples...Il conclut même par un sommet du message de l’Ancien Testament aimer son prochain comme soi-même (lv 19,18).

19, 20-19, 22: .../... 

En observant les versets 20 à 22, qui nous servent de miroir, chacun de nous peut se retrouver dans cette même situation, dans des proportions bien sûr très différentes. Nous ne sommes pas tous riches comme le jeune homme de la parabole, mais nous avons tous un petit quelque chose qui nous fait faire comme lui marche arrière, et qui nous attriste, car nous ne voulons en aucun cas perdre ce que nous détenons déjà. Le fait est que Jésus nous demande justement de nous dépouiller de tout ce qui nous entrave pour entrer pleinement dans le royaume des cieux. C’est là une condition sine qua non, faute de quoi la porte des cieux risque de nous être fermée. On ne peut pas partager Dieu avec un autre bien, quel qu’il soit. L’unicité avec le Père demande ce sacrifice ultime de notre part ! À nous de faire le bon choix.

19, 23-19, 26: Le danger des richesses 

L’obstacle à la richesse, le renoncement au divorce, le redevenir comme un petit enfant, tout cela génère de l’incompréhension chez les Juifs « Qui peut donc entrer dans le royaume »? Le salut ne se mesure pas aux efforts que nous effectuons, mais uniquement à la grâce d’un Dieu tout-puissant qui rend possible, ce qui paraît impossible à l’humain 

19-27, 19-29:Récompense promise au détachement (19,27-30) 

La promesse vaut pour tous ceux qui auront consenti à des arrachements effectifs sans ignorer leur propre famille, au dépouillement matériel sans dilapidation stupide et inutile d’une fortune, en vue de mieux s’attacher au Christ, et à faire le partage intelligent de ces valeurs pour aider son prochain. Nous avons, Dieu merci, de nombreux témoignages de personnes mariées ou non, qu’ils soient prêtres ou simples laïcs, qui ont su se mettre au service du prochain, soit en annonçant la bonne nouvelle, soit en venant en aide aux plus déshérités.  

Pour nous contacter

Venir, nous appeler ou nous écrire ..

Adresse

06160 Juan les pins, France

Téléphone

06 8686 1995

E-mail

Armand Scasso
Diacre permament

© Copyright 2020 Cabris-informatique.com - All Rights Reserved / mentions légales /