Evangiles
Synoptiques

Evangiles selon Saint Marc , Saint Matthieu ,
Saint Luc et en complément Saint Jean 


Ce site est destiné à l’étude des évangiles et a leur meilleure compréhension.
Les trois premiers dits synoptiques, attribués à St Marc, St Matthieu et St Luc...
et aussi l’évangile selon St jean, qui complète les écrits apostoliques avec une étude sur l’Esprit Saint  

Saint Marc

Communément accepté par les Pères de l'Église, découvrir ou redécouvrir le premier Evangile écrit par St Marc, d’après son écoute pendant la prédication de St Pierre à la communauté ecclésiale naissante de Rome.
 

Saint Matthieu

Ce colleteur d’impôts à Capharnaüm est celui qui met le plus en valeur par ses écrits la continuité entre l’Ancienne et la Nouvelle Alliance, afin de démontrer que Jésus est le Messie annoncé par les prophètes, attendu par Israël. 

Saint Luc

Médecin lettré, compagnon de ST Paul, la Bonne Nouvelle qu'il annonce chante un véritable cantique de grâce et d’amour, avec joie et optimisme, nous rapportant les détails de la Sainte Famille, depuis l’Annonciation, la naissance et l’enfance de Jésus.

L'Esprit Saint


Qu'est ce que l'Esprit Saint ?
Comment l'expliquer ?

 Comment se manifeste t-il ?
Essayons ensemble d'y voir plus clair.

Évangile de Jésus,
le Christ de Dieu
selon Saint-Jean 

Chapitre 17

1- Ayant ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel et dit: "Père, l'heure est venue, glorifiez ton Fils, afin que ton Fils Te glorifie,
2- Puisque Tu lui as donné autorité sur toute chair, afin qu'à tous ceux que Tu lui avais donnés, il donne la vie éternelle.
3- Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ.
4- Je t’ ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que Tu m'as donnée à faire.
5- Et maintenant à Toi, Père, glorifiez-moi auprès de Toi, de la gloire que j'avais auprès de Toi, avant que le monde fût.
6- J'ai manifesté ton Nom aux hommes que m'a donnés du milieu du monde. Ils étaient à Toi, et Tu me les avais donnés: et ils ont gardé Ta parole.
7- Ils savent à présent que tout ce que Tu m'avais donné vient de Toi;
8- Car les paroles que Tu m'as données, je les leur ai données. Et ils les ont reçues, et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de Toi, et ils ont cru que c'est Toi qui m'avait envoyé.
9- C'est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que Tu m'as donnés; parce qu'ils sont à Toi.
10- Car tout ce qui est à moi est à Toi, et tout ce qui est à Toi est à moi, et que je suis glorifié en eux.
11- Je ne suis plus dans le monde. Pour eux, ils sont dans le monde, et moi, je vais vers Toi, Père Saint, gardez dans ton Nom ceux que Tu m'as donnés, afin qu'ils ne fassent qu'un, comme nous.
12- Lorsque j'étais avec eux, je les conservais dans ton Nom. J'ai gardé ceux que Tu m'as donnés, et pas un d'eux ne s'est perdu, hormis le fils de perdition, afin que l'Écriture fût accomplie.
13- Maintenant je vais à Toi, et je fais cette prière pendant que je suis dans le monde, afin qu'ils aient en eux la plénitude de ma joie.
14- Je leur ai donné Ta parole, et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi-même je ne suis pas du monde.
15- Je ne Te demande pas de les ôter du monde, mais de les garder du mal.
16- Ils ne sont pas du monde, comme moi-même je ne suis pas du monde
17- Sanctifiez-les dans la vérité.
18- Comme Tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
19- Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés en vérité.
20- Je ne prie pas pour eux seulement, mais aussi pour ceux qui, par leur prédication, croiront en moi,
21- Pour que tous ils soient un, comme Toi, mon Père, Tu es en moi, et moi en Toi, pour que, eux aussi, ils soient un en nous, afin que le monde croie que Tu m'as envoyé.
22- Et je leur ai donné la gloire que Tu m'avais donnée, afin qu'ils soient un, comme nous sommes un, moi en eux, et Toi en moi,
23- Afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que Tu m'as envoyé, et que Tu les avais aimés comme Toi m'as aimé.
24- Père, ceux que Tu m'as donnés, je veux que là où je suis, ils y soient avec moi, afin qu'ils voient la gloire que Tu m'avais donnée, parce que Tu m'as aimé avant la création du monde.
25-  Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi, je t’ ai connu, et ceux-ci ont connu que c'est Toi qui m'avait envoyé.
26- Et je leur ai fait connaître ton Nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont Tu m'as aimé soit en eux, et que je sois moi aussi en eux."

Nous abordons ici, un chapitre fort intéressant où l’Évangéliste nous plonge avec le Christ, dans une prière d’intercession, qui prend ici toute sa réelle dimension, nous incitant à faire de même, puisque le Seigneur, Lui-même n’a pas hésité à s’adresser a son Père par le biais d’une prière en forme de supplique. Cette prière aborde une perspective de soumission à la volonté divine, qui nous révèle avec puissance la profondeur du cœur de Jésus. Dans sa nature humaine, le Christ , de même qu’il possédait des biens obtenus du Père, en attendait d’autres qu’Il lui restait à obtenir C’est pourquoi nous constaterons que s’Il rendait gloire à son Père pour les biens déjà reçus, reconnaissant effectivement qu’Il en était le seul auteur, de même Il Lui rendait gloire pour les biens encore à recevoir , comme sa propre gloire, manifestant aussi ainsi , qu’elle ne viendra que de Lui , son Père. Cette prière exemplaire nous indique la position à prendre dans la prière vis-à-vis du Père, Lui rendant grâce pour les biens déjà obtenus, et que nous Lui demandions, par cette même prière, les bienfaits que nous n’avons pas encore obtenus.Si la prière du Christ fut toujours exaucée de son Père, parce qu’elle était toujours conforme à la volonté du Père, ainsi, aussi, nos prières seront-elles exaucés, dans la mesure où elles seront conformes aux vouloirs divins.  

1- a).Ayant ainsi parlé, b).Jésus leva les yeux au ciel c).et dit: "Père, l'heure est venue, glorifie ton Fils, afin que ton Fils Te glorifie, 

a). L’ordre de cette prière est opportun, parce qu’elle vient après une exhortation. En cela le Seigneur nous donne un exemple, afin que ceux que nous instruisons par la parole, nous les aidions par le suffrage de nos prières, parce que c’est quand elle est soutenue par la prière où on implore le secours divin, que la parole divine a le plus grand effet dans le cœur de ceux qui l’écoutent.

b). ici nous est montrée la manière de prier. Il y a en effet une grande différence entre notre façon de prier et celle du Seigneur.Il nous instruit de fait, par la parole et par le geste. Nous incitant à faire de même.

c). nous voyons maintenant l’efficacité de cette prière d’exhortation, qui démontre plusieurs points précis. D’abord, l’amour filial qu’il faut avoir dans la prière lorsque l’on s’adresse à la Divinité Suprême ; ensuite, la nécessité de prier, non par pour une heure précise, une date, ou un lieu approprié, mais selon l’ordre de la sagesse dont Dieu nous gratifie, car au moment ou intervient notre supplique, c’est surtout parce que les tribulations de ce monde nous déchirent, et que nous avons besoin du secours divin. Enfin le contenu, qui doit être spolié de toute considération personnelle. Certes, nous pouvons aussi prier en demandant pour nous-mêmes, mais aussi et surtout en y incluant ceux pour qui est faite notre demande d’intercession divine et qui ont tout autant besoin de sa grâce que nous même.   

2- Puisque Tu lui as donné autorité sur toute chair, .afin qu'à tous ceux que Tu lui avais donnés, il donne la vie éternelle 

Dans les versets suivants, le Christ explicite pour nous le fruit de sa demande et son interaction ! Il expose d’abord le bienfait conféré par Lui aux hommes, et Il montre ensuite que ce bienfait ainsi que ceux qui suivront, appartiennent uniquement à la gloire de Dieu-Père. (Il faut savoir en effet que l’intention de tout agent qui agit pour un autre, est d’amener son effet à manifester sa cause. Car par l’action d’un principe qui provient d’un principe, est manifesté le principe lui-même. Or tout ce qu’a le Fils, Il le tient du Père. Aussi fait-il que par tout ce qu’Il fait Il manifeste le Père). Ainsi le Christ manifeste sa complémentarité vis-à-vis du Père de qui Il tient toute autorité, car Lui aussi de par la puissance de cette autorité doit conduire ses disciples à la pleine connaissance du Père, connaissance qui résulte en la vie éternelle, par la prédestination de ceux qui lui ont été donnés.  

3- Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ. 

Le Christ ainsi ainsi amener ses disciples à la pleine connaissance du Père, c’est pour que le Père soit glorifié dans la connaissance que les hommes auront de Lui, par l’intelligence qui est l’intellection. Il est manifeste qu’ici, le Christ s’adresse à son Père, puisqu’iL spécifie ouvertement et distinctement que seul Dieu le Père est le vrai et unique Dieu. Or, il est manifeste que nul ne peut dire de quelqu’un est Dieu s’il n’a pas lui-même la puissance et la sagesse divine. Il précise aussi que sa venue en ce monde fut le fruit de la volonté divine du Père, qui manifesta ainsi au monde qu’Il n’oubliait pas ses créatures, tombées en désuétude par l’emprise du péché, en envoyant le SAUVEUR.  

4- Je t’ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que Tu m'as donnée à faire. 

Le Christ expose le mérite grâce auquel sa demande sera exaucée. Ce mérite et dû a la glorification du Père par l’enseignement donné. C’est ainsi, qu’en parole et en acte, Il a fait connaitre Dieu aux hommes. C’est aussi par l’obéissance qu’Il a achevé son œuvre de rédemption.
Il spécifie aussi, que cette œuvre ne lui a pas été ordonnée, mais qu’elle Lui a été donnée (confiée) de pleine autorité, (par le don de la grâce divine) pour qu’Il la mène à son achèvement.   

5- Et maintenant à Toi, Père, glorifie-moi auprès de Toi, de la gloire que j'avais auprès de Toi, avant que le monde fût. 

Aussi, parce que la récompense suprême de l’obéissance et de l’enseignement édicté par la Christ est la gloire céleste, Il demande à Dieu son Père, cette récompense. Non qu’IL ne l’ait jamais obtenue cette récompense, puisque Père et Fils furent de tout temps unis, et qu’Il a toujours siégé a la droite du Père, mais pour le monde cela correspond à la prédestination. (La prédestination est au sens propre une préordination divine éternelle, touchant les réalités produites dans le temps par la grâce de Dieu.) Cependant, il est important de comprendre que la demande de cette gloire ne s’est pas égale mais semblable, afin que, de même que de toute éternité il a été immortel auprès du Père en siégeant avec Lui à sa droite et selon qui II a été fait homme mortel, Il soit aussi exalté a la droite de Dieu.  

6- a).J'ai manifesté ton Nom b).aux hommes que m'a donnés du milieu du monde. c). Ils étaient à Toi, et Tu me les avais donnés: d). et ils ont gardé Ta parole 

a).En manifestant le Nom sacré du Père aux hommes, le Christ a achevé l’œuvre que le Père lui avait donné à faire sur terre. C’est l’œuvre qui est propre uniquement au Fils de Dieu, qui en tant que Verbe Divin, le manifeste par Sa Parole Jésus, démontre ici trois raisons de cette manifestation : Dieu était connu d’abord comme créateur de tout, ensuite comme le seul à qui devait être rendu le culte de latrie,( culte de la vertu de religion do,t l’acte principal est l’acte d’adoration) et enfin en tant que Dieu, mais pas en tant que PÈRE. De cette manière, il n’était connu de personne.

b).Nous savons que le fait de venir au Christ provient d’un don et de la grâce de Dieu, cependant les Apôtres ont été donnés au Fils pour qu’ils l’écoutent et lui obéissent.

c).Il faut comprendre ici que les Apôtres ont été donnés au Christ par prédestination de toute éternité, pour parvenir par la grâce, selon la divinité à la gloire future. Prédestinés donc à être avec le Christ en lui et par lui.

d).ainsi, eux aussi ont agi avec amour parce qu’ils ont gardé Sa parole dans leur cœur par la foi et dans leurs actes pleinement manifesté  

7- Ils savent à présent que tout ce que Tu m'avais donné vient de Toi 

Par le fait que les Apôtres aient gardé la parole du Christ comme vraie et aient reconnu en Lui celui qui tient tout du Père, le Père est ainsi glorifié dans leur esprit et cette glorification rejaillit dans la gloire de Dieu.  

8- Car les paroles que Tu m'as données, je les leur ai données. Et ils les ont reçues, et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de Toi, et ils ont cru que c'est Toi qui m'avais envoyé 

C’est par le don de l’enseignement, celui que le Père a donné au Fils, selon la génération éternelle, dans laquelle le Père a donné ses paroles au Fls étant lui-même Verbe de Dieu. Ainsi, le Christ a pu faire aux disciples un double enseignement, intérieur et extérieur, se montrant ici, médiateur entre Dieu et les hommes L’Évangéliste montre l’esprit des disciples envers Dieu, qui correspond à l’accueil qu’ils ont fait à la parole du Verbe, et en recevant cette parole comme véridique . Cet esprit des Apôtres montre l’esprit de la foi en eux, car ils ont cru vraiment, avec fermeté que Jésus était le Christ de Dieu.  

9- C'est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que Tu m'as donnés; parce qu'ils sont à Toi 

Le Christ expose maintenant les raisons de sa prière au Père. La première raison découle du pouvoir qu’Il a reçu sur les disciples qui lui appartiennent de façon spéciale. La seconde raison, pour le Père qui a ce qui relève de la possession de la sainteté et qui lui est consacré par la foi. La troisième raison, parce que le Père a par mode de possession toutes les réalités créées et que toutes ces choses sont aussi au Fils, (comme on l’entend dans la parabole du fils prodigue, lorsque le père dit a son fils aîné : tout ce qui est à moi est à toi…  

10- Car tout ce qui est à moi est à Toi, et tout ce qui est à Toi est à moi, et que je suis glorifié en eux. 

Par cette exaltation, Jésus reprend dans sa prière la manifestation de sa filiation spéciale à son Père, puisque de toute éternité Ils partagent toutes possessions. Cette manifestation s’accompagne de la gloire que le Christ avait en ses disciples, gloire qu’ils ne connaissaient toutefois qu’en partie et qu’ils allaient connaître davantage. 

11- a) Je ne suis plus dans le monde. Pour eux, ils sont dans le monde, et moi, je vais vers Toi. b).Père Saint, garde dans ton Nom ceux que Tu m'as donnés, c) afin qu'ils ne fassent qu'un, comme nous. 


a). Dans cette première partie, le Christ précise que désormais Il ne sera plus présent dans le monde par son, corps, et afin de les affermir Il prie pour eux, qu’Il va bientôt quitter corporellement.

b).Ensuite, Il exprime qu’en Dieu est le principe de toute sainteté, et que, par la connaissance de Son Nom, les Apôtres sont gardés de tout mal et du péché, (car ceux qui sont donnés au Christ sont gardés du mal), afin qu’en Lui ils trouvent le salut et la gloire.

c). Toute réalité est gardée dans l’être aussi longtemps qu’elle est une et n’est pas divisée, car c’est dans l’unité de l’esprit que réside toute notre perfection, et la perfection de chacun de nous n’est rien d’autre que la participation à la ressemblance divine dans la participation à l’unité divine, par un amour dit « participé » en tant qu’il procède du Père du Fils et du Saint Esprit  

12- Lorsque j'étais avec eux, je les conservais dans ton Nom. J'ai gardé ceux que Tu m'as donnés, et pas un d'eux ne s'est perdu, hormis le fils de perdition, afin que l'Écriture fût accomplie.

Jésus reprend ici le mode de participation qu’Il a eu avec ses disciples, c'est-à-dire de manière physique, les protégeant ainsi du mal et du péché par une puissance non humaine mais divine, commune à chaque membre de la Trinité, montrant ainsi que son devoir de les garder saints fut pleinement accompli, et que l’efficacité de cette œuvre fut parfaite, sauf pour celui qui en était exclu, appelé le fils de la perdition, Judas

13- Maintenant je vais à Toi, et je fais cette prière pendant que je suis dans le monde, afin qu'ils aient en eux la plénitude de ma joie

Jésus anticipe encore une fois son départ imminent, le fait de quitter ses Apôtres uniquement sous la forme corporelle, que par Sa prière leur consolation soit effective en raison de leur croyance parfaite en le Dieu d’Abraham, et qu’ils se réjouissent ainsi d’être mis sous sa protection divine de Dieu. Ainsi, ils obtiendront par la foi la plénitude en eux-mêmes par l’unité de l’esprit, par laquelle ils parviendront à la joie plénière de la vie éternelle.     

14- a).Je leur ai donné Ta parole, et le monde les a haïs, b).parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi-même je ne suis pas du monde 

a).Auparavant dans le verset 8 le Seigneur a dit les mêmes paroles, et de cela s’ensuit la haine du monde puisque de fait, en suivant Sa parole, ils se sont retirés du monde. La parole de Dieu fait que par son écoute, on se retire du monde, car elle nous unit à Dieu à qui nul être ne peut être uni s’il ne se sépare pas du monde.

b).Par leur origine, les Apôtres étaient dans le monde l’espace d’un temps, avant d’avoir connu et suivit le Christ, mais Jésus Lui, ne fut jamais dans le monde, car étant né du Saint Esprit, par la volonté de son Père. . 

15- Je ne Te demande pas de les ôter du monde, mais de les garder du mal 

Du fait que les Apôtres, par la présence de Jésus, n’étaient effectivement pas du monde, tout en en faisant partie corporellement, le Christ ne voulut pas que son Père les retire maintenant du monde, car de nombreux croyants allaient, grâce à leur ministère, obtenir la grâce et la gloire éternelle. Mais Il demanda à son Père que ses disciples, même restant corporellement dans le monde, soient préservés du malin, qui s’attaque d’autant plus a ceux qui suivent le Christ.  

16- Ils ne sont pas du monde, comme moi-même, je ne suis pas du monde

Dans ce verset, nous trouvons une répétition, comme souvent dans la bible, car la tradition orale exigeait que par la répétition, les paroles dites soient bien enregistrées par l’auditoire.  

17- Sanctifiez-les dans la vérité. 

Ainsi, il est demandé de la part du Christ qu’en plus d’être préservés du malin, les Apôtres puissent tous participer à Sa perfection et à Sa Sainteté, c'est-à-dire les rendre, eux aussi parfaits et faire d’eux des saints ; et cela en Son Nom, Lui qui est Son Fils et Son Verbe. 

18- Comme Tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde 

Le Seigneur spécifie ici la nécessité de la sanctification de ses disciples, car c’est pour cela qu’Il est venu dans le monde, pour prêcher la vérité ; et ainsi le Christ spécifie le fait d’envoyer ses disciples dans le monde afin qu’ils prêchent la vérité. Il est donc utile et nécessaire qu’ils soient sanctifiés dans cette vérité, vis-à-vis du monde hostile dans lequel ils sont envoyés et où ils devront faire face à de nombreuses contradictions.   

19- Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés en vérité 

Les disciples doivent être sanctifiés non seulement à cause du service auquel ils sont prédestinés, mais aussi parce que cette sanctification a déjà été commencée par la présence du Christ, par ses deux natures. L’une divine, (par essence) l’autre humaine, (par grâce). C’est donc la divinité qui assume pour eux sa chair, afin que la sainteté de la grâce qui est dans le Christ s’écoule aussi sur les disciples.   

20- Je ne prie pas pour eux seulement, mais aussi pour ceux qui, par leur prédication, croiront en moi, 

Dans sa grande mansuétude, le Christ adresse sa demande pour toute l’assemblée des croyants, ceux dont la foi sera confirmée par les paroles que diront par la suite les Apôtres et tous les disciples qui par le monde annonceront le royaume de Dieu, parce que c’est principalement par eux que cette paroles a été annoncée pour être ensuite proclamée.   

21- Pour que tous ils soient un, comme Toi, mon Père, Tu es en moi, et moi en Toi, pour que, eux aussi, ils soient un en nous, afin que le monde croie que Tu m'as envoyé. 

Ici nous retrouvons dans la tradition orale, un terme répétitif, (voir le verset 11 c) qui selon la méthodologie de l’époque, inculquait de cette façon la compréhension de l’éclaircissement afin de s’assurer que l’assemblée participante avait bien retenue l’explication fournie par l’orateur ou le commentateur.  

22- .a). Et je leur ai donné la gloire que Tu m'avais donnée, afin qu'ils soient un, comme nous sommes un, b).moi en eux, et Toi en moi, 


a).Nous retrouvons dans ce verset, une grande partie des versets précédents, à savoir, 6-7-8, rassemblés en un seul discours. La gloire dont parle Jésus est l’immortalité qui nous sera acquise à la résurrection, finalité dans l’unité des dons divins et dans la conformité du Père et du Fils,

b).mais dont la spécificité sera de passer par le Fils pour accéder au Père.  

23- Afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que Tu m'as envoyé, et que Tu les avais aimés comme Toi m'as aimé.

Ici est donnée la finalité de l’unité, car l’union consommée se rapporte à l’achèvement du chemin parcouru. Dieu aime sans distinction toutes les réalités qu’Il a faites en leur donnant l’ÊTRE. L’amour du Père pour le Fils se rapporte à leur propre nature par génération éternelle. L’amour se répand sur les croyants par l’intermédiaire de la présence continue du Christ en chacun de nous.  

24- a).Père, ceux que Tu m'as donnés,b). je veux que là où je suis, ils y soient avec moi,c). afin qu'ils voient la gloire que Tu m'avais donnée, d).parce que Tu m'as aimé avant la création du monde. 

a).Le Père a donné au Fils non quelques individus choisis, mais la totalité de l’humanité. C’est ensuite à chacun d’adhérer ou non au Christ

b).Le Christ sollicite de son Père que tous les croyants qui auront adhéré à son Église soient gratifiés de l’immortalité qui nous unit au Christ rédempteur,

c).et que nous puissions avoir la splendeur de la vision béatifique, celle de SA divinité,

d) parce que cela était déjà accompli dans l’ordonnance de la Sagesse divine, dès le commencement des temps, bien que dans la réalité présente, Jésus étant encore parmi ses disciples, cette réalité fusse encore a venir.  

25- Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi, je t’ai connu, et ceux-ci ont connu que c'est Toi qui m'avais envoyé 

La racine première est la source de la connaissance Cette connaissance étant le Dieu créateur et Père comme nous l’a fait connaître le Seigneur, qui est de même le VERBE de DIEU, c'est-à-dire son CHRIST ou MESSIE. Mais cette connaissance acquise ne dérive que du Christ Sauveur, source de la Sagesse et de la compréhension en la connaissance éternelle. Cette connaissance se décline par la foi en la parole et les actes de Jésus, l’Emmanuel.  

26- Et je leur ai fait connaître ton Nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont Tu m'as aimé soit en eux, et que je sois moi aussi en eux." 

Le Seigneur désigne ici deux connaissances qui s’imbriquent l’une dans l’autre. D’abord la connaissance par la doctrine, ensuite celle par l’action du saint Esprit. Par la doctrine signifiée tout au long de son périple terrestre, par l’Esprit saint du fait de la présence du Christ en ses disciples. (à comprendre aujourd’hui, dans chaque croyant). C’est par la présence intériorisée du Christ en nous par la mouvance de l’Esprit Saint et dans la foi, que nous pouvons croire et adhérer à Dieu en tant que Père.  



Vers le chapitre 18

Venir, nous appeler ou nous écrire ..

Adresse

06160 Juan les pins, France

Téléphone

06 8686 1995

E-mail

Armand Scasso
Diacre permament

© Copyright 2020 Cabris-informatique.com - All Rights Reserved / mentions légales /

Evangiles
Synoptiques

Evangiles selon Saint Marc , Saint Matthieu ,
Saint Luc et en complément Saint Jean 


Ce site est destiné à l’étude des évangiles et a leur meilleure compréhension.
Les trois premiers dit synoptiques, attribué à St Marc, St Matthieu et St Luc...
et aussi l’évangile selon St jean, qui complète les écrits apostoliques avec une étude sur l’Esprit Saint