Evangiles
Synoptiques

 Evangiles selon Saint Marc , Saint Matthieu ,
Saint Luc et en complément Saint Jean

Ce site est destiné à l’étude des évangiles et a leur meilleure compréhension.
Les trois premiers dits synoptiques, attribués à St Marc, St Matthieu et St Luc...
et aussi l’évangile selon St jean, qui complète les écrits apostoliques avec une étude sur l’Esprit Saint .

Saint Marc

Communément accepté par les Pères de l'Église, découvrir ou redécouvrir le premier Evangile écrit par St Marc, d’après son écoute pendant la prédication de St Pierre à la communauté ecclésiale naissante de Rome. 

Saint Luc

Médecin lettré, compagnon de St Paul, la Bonne Nouvelle qu'il annonce chante un véritable cantique de grâce et d’amour, avec joie et optimisme, nous rapportant les détails de la Sainte Famille, depuis l’Annonciation, la naissance et l’enfance de Jésus.

Saint Jean

Intime du Christ, ses écrits sont un éblouissant témoignage de la vie du Messie, de sa transfiguration, des miracles accomplis, de l’agonie, de la mort de Jésus en croix, de sa mise au tombeau et de sa résurrection au matin de Pâques

L'Esprit Saint


Qu'est ce que l'Esprit Saint ?
Comment l'expliquer ?

Comment se manifeste t-il ?
Essayons ensemble d'y voir plus clair.

Évangile de Jésus,
le Christ de Dieu
selon Saint-matthieu

Un peu d'histoire: cet évangile fut probablement écrit, d'après les spécialistes, entre les années 80 à 90 de notre ère, (1er siècle après J-C) sous l'empereur romain VESPASIEN et le 3éme Pape St CLET.
Bien que très instruit rien ne prouve que ce soit l'Apôtre Matthieu lui-même (Lévi en hébreu), publicain (ce mot désigne les agents subalternes, collecteurs d'impôts sous l'occupation Romaine) qui ait écrit cet évangile, mais fort probablement, le collège qui se forma autour de lui, et qui s'inspira de ses dires et probablement de certaines de ses notes pour en faire un recueil, recueil qui apparut en Syrie pour la première fois.
La tradition rapporte que l'Apôtre ayant d'abord prêché en Palestine, pour les juifs eux-mêmes, partit ensuite évangéliser l'Ethiopie, où il mourut martyr dans les années 70-80 (?). 

1 L'INAUGURATION DU ROYAUME DES CIEUX
I L'enfance de JESUS  
Chapitre 1

* Légitimité de Jésus par sa généalogie (1, 1 - 1, 17)
1, 1- Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d`Abraham.
1, 2- Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra Juda et ses frères
1, 3- Juda, de Thamar, engendra Pharès et Zara; Phares engendra Esrom; Esrom engendra Aram
1, 4- Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon
1, 5- Salmon, de Rahab, engendra Booz; Booz, de Ruth, engendra Obed; Obed engendra Jessé
1, 6- Jessé engendra le roi David. David engendra Salomon de la femme d`Urie
1, 7- Salomon engendra Roboam; Roboam engendra Abia; Abia engendra Asa
1, 8- Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram; Joram engendra Ozias
1, 9- Ozias engendra Joatham; Joatham engendra Achaz; Achaz engendra Ezéchia 
1, 10- Ezéchias engendra Manassé; Manassé engendra Amon; Amon engendra Josias
1, 11- Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone
1, 12- Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel; Salatheil engendra Zorobabel
1, 13- Zorobabel engendra Abioud; Abioud engendra Eliacim; Eliacim engendra Azor
1, 14- Azor engendra Sadoc; Sadoc engendra Achim; Achim engendra Elioud
1, 15- Elioud engendra Eléazar; Eléazar engendra Matthan; Matthan engendra Jacob
1, 16- Jacob engendra Joseph l`époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qu`on appelle Christ
1, 17- Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu`à David, quatorze générations depuis David jusqu'à la déportation à Babylone, quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu`au Christ

* Initiatives Divines dominantes (1, 18 - 1, 25)

1, 18- Or la naissance de Jésus-Christ arriva ainsi. Maire, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, il se trouva, avant qu`il eussent habité ensemble, qu`elle avait conçu par la vertu du Saint-Esprit
1, 19- Joseph, son mari, qui était juste et ne voulait pas la diffamer, se proposa de la répudier secrètement
1, 20- Comme il était dans cette pensée, voici qu`un ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit : "Joseph, fils de David, ne craint point de prendre chez toi Marie ton épouse, car ce qui est conçu en elle est du Saint-Esprit"
1, 21- Et elle enfantera un fils, et tu lui donneras pour nom Jésus, car il sauvera son peuple de ses péchés
1, 22- Or tout cela arriva afin que fût accompli ce qu`avait dit le Seigneur par le prophète
1, 23- Voici que la Vierge sera enceinte et enfantera un fils; et on lui donnera pour nom Emmanuel, ce qui se traduit : Dieu avec nous.
1, 24- Réveillé de son sommeil, Joseph fit ce que l`ange du Seigneur lui avait commandé : il prit chez lui son épouse.
1, 25- Et il ne la connut point jusqu`'àce qu`elle enfantât son fils, et il lui donna pour nom Jésus

1, 1 - 1,17 :

Légitimité de Jésus par sa généalogie. Il est clair que ce sont toutes des figures de l'Ancien Testament : « l'arbre généalogique » qui démarre d'Abraham, (fils de Térah) époux de Sara, Chaldéen, originaire de la ville d' Ur, située sur la branche du fleuve Euphrate, à l'embouchure du golfe Persique (IRAK actuelle) considéré comme l'ancêtre des Israélites, père fondateur de la foi hébraïque, et père spirituel de tous ceux qui adhérent à la foi biblique, qui mentionne au passage Jessé, Ephratéen de Bethléem, en Judée dans la moitié sud du territoire d'Israël, petit-fils de Booz et de Ruth la Moabite, (Es 11,1-2) père de David.
David qui fut le père de Salomon, dont les Royautés ne furent jamais contestées jusqu'à ce jour. Cette généalogie a donc pour but principal de replacer Jésus au sein du peuple de l'Alliance, le légitimant dans la foi de ses pères, et dans la royauté accordée par Dieu au peuple d'Israël; subtilité incontournable pour les hébreux.
Pourtant dès la fin de la généalogie, après avoir mentionné Joseph, futur époux de Marie, il explicite que Jésus est né de Marie, il laisse déjà entr'apercevoir le dessein de Dieu, mis en suspension jusqu'au chapitre trois.

1,18 -1,25 :

Cette partie du texte explique la position de Marie, alors fiancée de Joseph, qui donne naissance à Jésus (sans avoir connu Joseph) et celle de Joseph qui devient son époux pendant la grossesse de Marie. L’un et l’autre, par leur obéissance à Dieu, apporteront à l’humanité la lumière céleste de la foi. Marie par son FIAT, et Joseph par sa soumission à l’appel de Dieu par la voie de l’Ange.
L’auteur insiste ici sur le fait que Jésus, veut dire (Sauveur Es 43,3; 60,16) ou selon certaines Bibles Emmanuel (Dieu avec nous = Es 7,14; 8,8), tous les deux préambules de sa mission future. De ce fait, il ne peut être un fils procréé par l'accouplement d'un homme et d'une femme, mais relève totalement du pur miracle et de la volonté suprême de Dieu, qui va reconnaître Jésus comme Son propre fils au chapitre trois.
Le rôle des personnages divins est dominant, au travers des songes et des visions; c'est Dieu qui ici a entièrement l'initiative des événements. Il nous faut reconnaître la docilité à l'obéissance exercée par Joseph, qui se laisse mener par les événements et guider par la volonté suprême de Dieu, sans rien dire, sans aucune contestation.
Cet acte de foi en Dieu, démontre que pour tout un chacun la docilité à l'Esprit ne peut être que bienfaisante et salutaire, même si, au demeurant, son explication du moment nous échappe complètement en ce monde où nous vivons. Dieu ne nous veut que du bien ; II guide chacun de nos pas, quand nous acceptons de suivre sa voie, parole vivante donnée par son Christ.

Pour nous contacter

Venir, nous appeler ou nous écrire ..

Adresse

06160 Juan les pins, France

Téléphone

06 8686 1995

E-mail

Armand Scasso
Diacre permament

© Copyright 2020 Cabris-informatique.com - All Rights Reserved / mentions légales /